Étiquettes

, , ,

C’est un évènement que les électeurs du Front National et sympathisants du Rassemblement Bleu Marine attendaient depuis fort longtemps: Marion Maréchal le Pen nue dans le magazine Gala.

Marion Maréchal Le Pen nue dans la magazine Gala

Marion Maréchal Le Pen nue dans la magazine Gala

Cette semaine la plus jeune dépu­tée de l’his­toire, Marion Maré­chal-Le Pen, née le 10 décembre 1989 en Île de France se met a nu dans le magazine Gala. Elle est deve­nue, le 17 juin 2012, la repré­sen­tante FN de la 3e circons­crip­tion du Vaucluse, à Carpen­tras, à l’As­sem­blée natio­nale. Élue à l’is­sue d’une trian­gu­laire tendue avec 42,09 % des voix, où se présen­taient égale­ment le député UMP sortant Jean-Michel Ferrand et la candi­date socia­liste Cathe­rine Arki­lo­vitch, qui avait enfreint la consigne PS de désis­te­ment, la jeune femme est donc, à 22 ans, la benja­mine de l’As­sem­blée natio­nale.Petite-fille du fonda­teur du FN Jean-Marie Le Pen, elle est la fille de Yann Le Pen, l’une des deux sœurs aînées de Marine Le Pen, et de Samuel Maré­chal, qui diri­gea le Front natio­nal de la jeunesse dans les années 1980. A défaut d’ex­pé­rience, la repré­sen­tante du FN peut au moins se targuer d’avoir toujours baigné dans la poli­tique. Mais pour l’étudiante en master de droit public qui a commencé à mili­ter pour le FN à 17 ans, hors de ques­tion d’être vue comme une «marion­nette», une candi­date qui aurait été pous­sée en avant par sa famille pour tirer profit de son nom sur un terrain plutôt favo­rable au FN. Elle quali­fie sa démarche de «person­nelle». Dès lors, elle entend seule­ment utili­ser ce nom qu’elle porte, selon la presse, comme «un fardeau et un honneur», pour repré­sen­ter ses élec­teurs à l’As­sem­blée, notam­ment sur la ques­tion du pouvoir d’achat. Une des mesure-phares du FN évoquées par Marine Le Pen pendant sa course à l’Elysée en 2012 était en effet d’augmen­ter de 200 euros tous les salaires, grâce à la prise en charge du même montant de coti­sa­tions sala­riales par l’Etat. Pour l’ins­tant domi­ci­liée à Saint Cloud, la jeune femme a néan­moins indiqué vouloir s’ins­tal­ler dura­ble­ment à Carpen­tras.Marion Maré­chal-Le Pen est entrée en poli­tique en 2008 comme candi­date aux muni­ci­pales à Saint-Cloud. Elle se présente ensuite aux régio­nales en 2010, comme deuxième de liste dans les Yvelines. La jeune femme raconte aujourd’­hui à la presse qu’elle s’était sentie un peu nue face aux camé­ras et avait hésité à pour­suivre l’aven­ture poli­tique. Sa récente élec­tion semble avoir chassé tous ses doutes: le descen­dante de « bonne race », est trop bonne comme l’a décrite son grand père Jean-Marie Le Pen, et a désor­mais les élections régionales de 2015 en region PACA en tête.

Rémy Figmirésin pour les Infos du Jour